TF de Cestas   Leave a comment


Mon deuxième TF de la saison s’est déroulé à Cestas, sur le plan d’eau du MYCA. Nous avons tous passé une superbe journée. Le plan d’eau est très beau, bien abrité, et très bien équipé (parcours à demeure, cabane en dur pour le comptage, ponton, club house…). L’équipe du MYCA est formidable, efficace, simple et terriblement sympathique. C’est tout simple, quand on y est accueilli, on a l’impression d’être à la maison.

En ce qui concerne les manches à proprement parler, quelques réflexions :

Mono 1 : ça va vite, très vite. On a vu plusieurs manches à 30 tours, et Sébastien nous a même gratifié d’une manche à 32… Ca laisse rêveur. Les bateaux au top (Etti Envoy Mk2) sont vraiment gros, très gros, et brassent beaucoup d’eau. Ca devient très très difficile de tenir dans leur sillage avec une « petite » coque. Pour ma part, je suis quand même bien satisfait de ce que j’ai fait, avec mon vieux, petit et fidèle Ozon. 24 et 25 tours sur les deux première manches (le matin) tant que le vent ne s’était pas encore levé trop fort. Après deux ans d’abstinence totale de compète, je suis content. Mais il va quand même falloir que je change de coque. Ca ne devrait pas trop tarder…:D

Hydro 1 : ca va bien vite aussi. J’ai ressorti le P’tit Pymax avec sa nouvelle motorisation. C’était sa deuxième participation à une compète, la première s’étant déroulée en 2010, à Cestas également. Nous n’étions hélas que deux concurrents dans cette catégorie. Malgré tout, nous nous sommes complètement éclaté. Après une première manche calamiteuse (je prends une gamelle, je n’ai toujours pas compris pourquoi), je fais 27 tours dans la deuxième manche, et je suis heureux, heureux, heu-reux. Deux fois « seulement » 24 tours l’après-midi, alors que le vent s’était levé et que ça commençait à devenir sportif. Bref, je suis heureux comme un pape. Mon p’tit truc en balsa ne peut certes pas totalement rivaliser avec des productions type Lindenau (Stef me mettait quand même 1 ou deux tours dans la vue à chaque fois), mais il atteint un niveau de performance que je n’aurais pas cru possible.

400 : pas grand chose à dire, le parcours était mouillé à l’endroit le plus exposé du plan d’eau, et avec le vent les courses étaient sans grand intérêt, ça sautait dans tous les sens. On a quand même bien rigolé.

Pour finir, quelques petites images :

La vidéo de la première manche d’hydro 1 de l’après-midi.

Les photos prises par Benjamin.

Publicités

Publié 17 avril 2012 par pyoffshore dans Sorties

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :