Archives de décembre 2009

Ozon, mon mono 1 version 2010   2 comments


Ca y est, j’ai craqué (enfin, ça fait un moment, la coque est chez moi depuis début novembre…). Pour remplacer mon défunt mono1, détruit lors de la coupe de France à Mésanger, j’ai donné dans la facilité (mais aussi dans la qualité) en me commandant une coque d’Ozon chez J. Toth (http://www.toys-port.hu/de/index.htm). Je trouve son look superbe, ça change des suppositoires qu’on voit habituellement en compète. D’autre part, la qualité de moulage est absolument fantastique.

3-4 avant droite 3-4 avant gauche Bulle

Pour changer, j’ai commandé la coque avec le caisson posé, et une trans toute prête, faite sur mesure par mon copain Marc. Résultat, le montage a commencé dimanche dernier, et ça a navigué aujourd’hui. Affolant ce que c’est confortable quand on ne fait pas tout soi-même 😀

Comme je suis mignon, voilà un petit roman photo du montage.

Montage_renfort_TA

On commence par la confection d’un renfort de Tableau arrière, en carbone de 2mm.

Montage_renfort_TA_colle

Le renfort est collé sur le tableau arrière à l’araldite lente, sous poids. Les faces du TA et du renfort qui recevront la colle sont rayées avec du papier abrasif à gros grains pour favoriser l’accroche de la colle.

Montage_TA_perce

Après une nuit complète de séchage, on attaque le trouillotage du TA, de façon à pouvoir monter tout le brol qui s’y trouve (powertrimm, gouvernail, turn fin).

Montage_TA_equipe

On peut monter le matos à blanc pour vérifier que rien ne cloche.

Montage_prise_eau

Le passage de tringlerie est percé et le tube collé. La prise d’eau est quasiment terminée. Il reste un peu de fignolage à faire, mais après presque deux heures d’ajustage/ponçage, j’ai préféré reporter les finitions au lendemain, de peur d’attaquer trop fort et de faire une ânerie.
En ce qui concerne la prise d’eau, j’ai piqué une bonne idée à mon copain Yannick, tout est intégré dans la coque, rien ne dépasse, ça fait plus propre et ça limite les longueurs de durite.

Montage_collage_support_servo

Le support de servo est également collé en place. Petite astuce au passage pour le maintenir en place de fa çon à ce que ça colle bien (pas évident sur un fond de coque en V, ça a tout le temps tendance à glisser). On immobilise le bitonio avec un bout de scotch, et on met sous poids (j’ai une petite collec de ces vieux poids de grand mère, c’est génial par l’étendue des services que ça peut rendre, n’hésitez pas si vous en trouvez dans une brocante).
Sur cette photo, on voit le passage de tringlerie collé et le tube de la prise d’eau.

Montage_sortie_eau

Comme à mon habitude, la sortie du circuit de refroidissement est confiée à un rivet inox débarrassé de sa tige.

Montage_interieur_fini

La tripaille montée à l’intérieur du bateau. Ne reste plus que le récepteur à positionner.

Enfin, c’est prêt à naviguer.

Rtr_1 Rtr_2

Et ça navigue plus que bien. Malgré des conditions météo plus qu’agitées, c’est stable, ça va vite, ca passe en virage comme dans un rêve. Bref, le pied intégral.

Nav_1

Nav_2

Publié 12 décembre 2009 par pyoffshore dans Bateaux

%d blogueurs aiment cette page :