Archives de juillet 2009

Petite sortie hivernale   Leave a comment


Non, non, ce billet ne date pas d’il y a six mois, la référence à l’hiver est juste là pour dire à quel point la météo était idéale… Une sortie avec un petit pull et une veste de quart, dans la bruine, tout est normal pour un mois de juillet. Bref, Fred et moi avons bravé les frimas, et on a bien rigolé. Quelques petites vidéos :

Le Godz fétiche de Fred :

 
Son Saber. Il m’en a passé les manches quelques instants…Je vais de ce pas foutre mon mono1 à la benne…
 
 
Mon micro H, pour lequel je viens de recevoir des lipos tout neufs. Dommage, je n’avais pas eu le temps de les charger. La vidéo est avec mes vieux lipos tout rouillés.
 

Publié 18 juillet 2009 par pyoffshore dans Sorties

Refroidir son contro   Leave a comment


Dans nos engins, les contrôleurs souffrent beaucoup. Il est donc plus qu’utile de les refroidir dans la plupart des cas. Les vrais contros marine ont déjà un refroidissement par eau intégré de construction. Mais si on a envie de recycler un contro pas prévu pour, il peut être intéressant d’y adapter un refroidisseur. On en trouve dans le commerce, mais ils sont en général conçus pour de gros contros. Quand on est adepte du micro bateau, il ne reste guère que le système D. Ma méthode peut faire hurler les puristes du matos à what mille dollars, elle est certainement perfectible, mais elle a le mérite d’exister, et de fonctionner. Suivez le guide.

P1030782

Tout d’abord, découper une plaque de métal, à la bonne dimension pour recouvrir tous les mosfets (ce sont les petits bitonios noirs qu’on voit sur la photo ci-dessous, et ce sont eux qu’il faut refroidir en priorité). Souder sur cette plaque deux tubes dans lesquels l’eau circulera. Si vous en avez la possibilité, l’idéal est de faire tout ça en alu (meilleure conductivité thermique que le laiton), mais cela nécessite une brasure spéciale, pas donnée du tout…

P1030783

 

 

 

 

 

 

Prenez soin de récupérer la couche de matériau vaguement caoutchouteux qui se situe entre les mosfets et la plaque de métal qui se trouve d’origine sur le contro. C’est un conducteur thermique, qui aidera la chaleur à s’évacuer vers le refroidisseur (la photo est ratée, désolé..)

P1030786

On intercale cette couche entre les mosfets et la plaque du refroidisseur. On voit en dessous deux exemples de positionnement du refroidisseur. La plus classique (les deux tubes sur le contro) est la plus facile à mettre en oeuvre, mais augmente considérablement l’épaisseur du contro. Dans mon micro H, par exemple, je ne peux plus loger mes accus si je mets un tel refroidisseur. J’en ai donc fait un avec les tubes positionnés sur le coté du contro. C’est beaucoup plus ch….à faire, mais ça bouffe moins de place.

P1030784

P1030785

 

 

 

 

 

 

Bref, après quelques brûlures sur les doigts, il n’y a plus qu’à solidariser tout ça avec un bout de gaine thermo. On peut même, si on est perfectionniste, recoller l’étiquette d’origine du contro (je ne le suis personnellement pas, mais je trouvais la photo plus jolie comme ça, na !).

P1030789

Publié 15 juillet 2009 par pyoffshore dans Trucs et astuces

Petit run de grand week end.   Leave a comment


 

Une petite vidéo de mon Gecko, qui marche enfin comme il doit 😀 Merci à ma grande fille (12 ans), qui a bravement tenu la caméra. Pas de vidéo du micro H hélas, le plan d’eau était bien trop agité…ce sera pour la prochaine fois.

 

Publié 13 juillet 2009 par pyoffshore dans Bateaux

Gecko, la mise au point   Leave a comment


La mise au point du Gecko a été un peu laborieuse, contrairement à ce à quoi je m’attendais. L’idée qui consistait à ne pas faire de caisson ne s’est pas avérée viable. Ca se retournait vite, c’est sûr. En revanche, comme j’étais obligé d’avoir beaucoup de poids sur la gauche, le bateau naviguait complètement gité, c’était très moche, et ça naviguait mal. J’en ai donc été réduit à monter un caisson.

gecko_caisson

Ce premier problème résolu, il m’en restait deux autres. Le bateau était très très collé à l’eau, et tirait énormément à droite. Pour résoudre le premier point, il m’a fallu décoller/recoller quatre fois la transmission pour enfin trouver le bon réglage. La transmission a aujourd’hui très peu d’angle, avec une hélice relativement haute (bas du moyeu 2 mm au dessus de l’eau en ligne de navigation). Pour réussir à avoir ce positionnement, il m’a fallut refaire une trans en cap de 1mm, celle en 2 mm ne permettant pas le bon positionnement, car trop rigide…

Pour le faire naviguer droit, il a fallu rajouter 20 g de plomb coté caisson, et tailler une lame de gouvernail large, mais fine (tôle inox de 1 mm) et bien affûtée, pour limiter la traînée.

Lame_inox

Bref, ca y est, ça navigue bien. C’est très ludique, bien stable, et très très directif. Ca tourne dans un mouchoir de poche, et c’est très plaisant à piloter. C’est quand même moins fun que mon ancien 400 nantais, très (trop ?) aérien, et un brin volage… Heureusement que j’en ai monté un tout neuf pour ma femme…Je pense que je pourrai lui emprunter de temps en temps. 😀

Ne reste plus qu’à poser un coupe-circuit, et il sera fin prêt pour la coupe de France, qui se déroulera les 3 et 4 octobre à Mésanger.

Publié 11 juillet 2009 par pyoffshore dans Bateaux

%d blogueurs aiment cette page :