Micro H II   Leave a comment


Et oui, le virus H est toujours bien présent, et je me suis lancé depuis un moment dans la fabrication d’un nouveau micro H, en partant de la base du précédent qui marchait déjà plus que bien. Je le voulais en revanche plus solide, de façon à ce qu’il vieillisse mieux que la précédente version en balsa. Je me suis donc attelé, en juillet 2007 à la réalisation d’un master en balsa, d’un moule en plâtre, puis de fuseaux en fibre + résine epoxy. Pour ceux qui suivent, la réalisation de ces fuseaux a servi pour les photos des billets “Le moulage pour les nuls”. Je me suis donc retrouvé avec de jolis fuseaux, tout mignons.

Fuseaux_1

Il y a quelques semaines, je me suis dit que la résine devait être sèche, et qu’il était temps de s’activer si je voulais que l’engin soit prêt pour Priziac.

Façonnage de patins en balsa (deux épaisseurs de balsa 10 mm contrecollées à l’araldite lente, découpe du contour à la scie à chantourner électrique, perçage des emplacements des tubes à la perceuse à colonne, puis ponçage fin et consolidation du tout au tissu de verre fin + résine epoxy), puis est venu le grand moment de solitude, à savoir le perçage des passages de tubes dans le fuseau.

J’ai eu beau faire ça avec la perceuse à colonne du club, le fuseau étant quand même relativement souple, ça ne tombait pas droit…Il m’a donc fallu ovaliser les trous,puis mettre le tout bien d’équerre. J’ai ensuite bien repéré les emplacements des tubes, re-stratifié par l’intérieur pour boucher mes gros trous ovales, puis re-percé aux emplacements définitifs… Ouf ! Collage des tubes, ponçage fin du fuseau, passage d’une couche d’apprêt, rebouchage des plus gros défauts, re-ponçage, re-apprêt… Et on en était là à une semaine de Priziac…

1 2 3

La bonne surprise, en revanche, c’était le poids, pas beaucoup plus lourd que la version balsa précédente (15 grammes de plus en fait.)

4

Niveau délais, c’était quand même un peu panique à bord, mais j’ai fini par y arriver, en faisant l’impasse totale sur la finition du bazar. Les patins sont donc pour l’instant toujours bruts de balsa + fibre de verre et le fuseau en apprêt, mais c’était prêt à naviguer pour Priziac !

P1030515 P1030516 P1030517

Le setup est assez light pour le début, un petit cage tournante de 35 grammes et 4.200 de kv, un lipo 2S et une k31. Poids total de la bête 345 grammes prêt à naviguer. Pour éviter les casses à répétition que j’ai connu sur la version précédente, la transmission est passé en flexible de 2.2 mm. Un peu lourd certes, mais très costaud ! Ca marche bien comme ça, mais on va passer en 3S dans pas tard, histoire que ça aille bien vite…

Une vidéo des tous premiers essais (merci Maxime !) avec une K31. J’ai mis une X430 pour les runs suivants, ça va déjà nettement plus vite. Sur le dernier pack, j’ai essayé une Octura Spéciale Maxime, avec un pas de fou. C’était très prometteur, mais il y avait trop de clapot pour l’apprécier à sa juste valeur. Affaire à suivre.

Publicités

Publié 4 juin 2009 par pyoffshore dans Bateaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :