Archives de juin 2009

400, passage au Life   Leave a comment


 

Ca faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête. Je suis passé à l’acte il ya quelques semaines, le nouveau règlement de la classe 400 autorisant dorénavant les lipos (2S d’un poids inférieur à 110 g) et les Life (format 18*65 mm 3S maximum).

J’ai donc commandé un pack de 3S 1100 mAh chez Maximus racing . A réception, premier constat, ça va être chaud à caser dans mon bateau… C’est nettement plus long, et aussi plus épais qu’un petit pack de 2S Lipo. J’ai été jusqu’à dégainer le pack pour voir s’il n’y avait pas quelques pouillièmes de mm à gratter, mais non. J’ai réussi tant bien que mal à caser l’engin dans mon 400 nantais, en biais. Ca passe nettement mieux dans mon Gecko, la coque étant plus profonde.

P1030736 P1030737 P1030738

Niveau poids, c’est un poil plus lourd que les lipos, mais rien de dramatique. Le Rhino 1750 pèse 108 grammes avec les prises, le Life 140. Pas de quoi nécessiter une modification des réglages du bateau.

En termes de performance, il n’y a pas photo par rapport à une config “officielle” Lipo 2S + speed 400 4.8V. Le pack se déclenche réellement au bout d’une dizaine de cycles et là, ça dépote vraiment. Ceux qui étaient aux TFs de Niort et Mésanger peuvent en témoigner. Pour les autres, une petite vidéo du 400 nantais en config compète.

 

En termes de capacité, j’ai mesuré grosso modo 800 mAh réellement exploitables. Au delà, ça se traîne.  Rien de bien dramatique, on a largement de quoi faire une manche de 5 minutes.  Gros avantage, on peut remettre tout de suite la batterie à charger.

Bref, si je résume, en dehors d’une capacité un peu faible qui peut rebuter si on ne fait que du loisir, je n’y trouve que des avantages. On peut faire tourner le pack plusieurs fois rapidement dans la même journée (d’autant plus qu’on peu normalement recharger comme une mule à 5A, ce que personnellement j’évite quand même de faire….), et ça a une pêche d’enfer par rapport à un 2S Lipo. En compète, ça va plus vite qu’avec des nimh…autant dire qu’à mon avis, ça enterre les configs 2S Lipo.

J’ai connu en revanche quelques déboires avec mon pack. Les éléments étaient à l’origine très déséquilibrés (deux éléments présentaient une tension inférieure de respectivement 0.2 et 0.4 V en dessous de l’élément le plus fort). Deux cycles charge/décharge sur mon chargeur avaient rééquilibré les éléments, mais à chaque fin de décharge, ou après un stockage de quelques jours, le déséquilibre réapparaissait. Qui plus est, du fait de la faiblesse de ces deux éléments, l’autonomie n’était pas au rendez-vous. Je m’en suis ouvert par mail auprès de Maximus Racing, évoquant l’hypothèse d’être tombé sur un voire deux éléments de mauvaise facture. Le lendemain, je recevais sa réponse, que je copie-colle à la virgule près :

“Bonjour,
vous êtes vraisemblablement tombés sur un mauvais élément…
Contactez-nous d’ici deux semaines, je vous renverrai un jeu !)
A+

Best regards
Maximus “

Je ne veux passer de pommade à personne, mais je trouve qu’il s’agit ici d’une attitude commerciale qui devient extrêmement rare, et qui mérite d’être soulignée.

Publié 28 juin 2009 par pyoffshore dans Trucs et astuces

Gecko, mon nouveau jouet   Leave a comment


P1030595

Après quatre ans de 400 nantais (la version originale pendant deux ans, et la version moulée “production” pendant deux ans également), j’ai eu envie de changer de 400. Le Gecko me faisait de l’oeil depuis bien longtemps, j’adore sa bouille, et celui de Maxime, que je vois naviguer régulièrement, m’avait convaincu des qualités de navigation de la chose.

J’ai donc vendu mon 400 nantais, et craqué pour ma première coque de production industrielle. Première chose qui frappe à réception de la coque, la qualité du moulage, et la discrétion du plan de joint. C’est propre et bien fait. La coque est toute petite, mais bien logeable, car relativement volumineuse (profonde). C’est notamment moins compliqué de caser mes 3S Life dedans que dans le 400 nantais.

P1030598 P1030599

Innovation, suite à plusieurs avis convergents, j’ai essayé de ne pas faire de caisson, pour voir si le bateau ne serait pas “auto-retournant” avec une judicieuse répartition des masses. Effectivement, avec un pack de 3S Life et en collant 20 grammes de plomb sur l’arrière gauche, le bateau ne veut pas rester sur le dos 🙂 Avec des packs lipos plus légers de 40 grammes, ça ne marche en revanche pas. Il faudra que j’improvise une fixation amovible de plomb à l’intérieur de la coque pour pouvoir passer d’une config à l’autre.

Reste les règlages à faire, les premiers runs ont montré une très nette tendance à tirer fortement à droite, mon hélice était bien haute, je suis en train de la baisser histoire de contrer le phénomène. Vidéos et photos en navigation à suivre…

P1030594 P1030596 P1030597

Publié 14 juin 2009 par pyoffshore dans Bateaux

Micro H   Leave a comment


Une petite vidéo du deuxième run de mon micro H à Priziac.  Merci Pierrot !

La K31 a été remplacée par une X430, et ça commence à causer.

 

Publié 14 juin 2009 par pyoffshore dans Bateaux

Micro H II   Leave a comment


Et oui, le virus H est toujours bien présent, et je me suis lancé depuis un moment dans la fabrication d’un nouveau micro H, en partant de la base du précédent qui marchait déjà plus que bien. Je le voulais en revanche plus solide, de façon à ce qu’il vieillisse mieux que la précédente version en balsa. Je me suis donc attelé, en juillet 2007 à la réalisation d’un master en balsa, d’un moule en plâtre, puis de fuseaux en fibre + résine epoxy. Pour ceux qui suivent, la réalisation de ces fuseaux a servi pour les photos des billets “Le moulage pour les nuls”. Je me suis donc retrouvé avec de jolis fuseaux, tout mignons.

Fuseaux_1

Il y a quelques semaines, je me suis dit que la résine devait être sèche, et qu’il était temps de s’activer si je voulais que l’engin soit prêt pour Priziac.

Façonnage de patins en balsa (deux épaisseurs de balsa 10 mm contrecollées à l’araldite lente, découpe du contour à la scie à chantourner électrique, perçage des emplacements des tubes à la perceuse à colonne, puis ponçage fin et consolidation du tout au tissu de verre fin + résine epoxy), puis est venu le grand moment de solitude, à savoir le perçage des passages de tubes dans le fuseau.

J’ai eu beau faire ça avec la perceuse à colonne du club, le fuseau étant quand même relativement souple, ça ne tombait pas droit…Il m’a donc fallu ovaliser les trous,puis mettre le tout bien d’équerre. J’ai ensuite bien repéré les emplacements des tubes, re-stratifié par l’intérieur pour boucher mes gros trous ovales, puis re-percé aux emplacements définitifs… Ouf ! Collage des tubes, ponçage fin du fuseau, passage d’une couche d’apprêt, rebouchage des plus gros défauts, re-ponçage, re-apprêt… Et on en était là à une semaine de Priziac…

1 2 3

La bonne surprise, en revanche, c’était le poids, pas beaucoup plus lourd que la version balsa précédente (15 grammes de plus en fait.)

4

Niveau délais, c’était quand même un peu panique à bord, mais j’ai fini par y arriver, en faisant l’impasse totale sur la finition du bazar. Les patins sont donc pour l’instant toujours bruts de balsa + fibre de verre et le fuseau en apprêt, mais c’était prêt à naviguer pour Priziac !

P1030515 P1030516 P1030517

Le setup est assez light pour le début, un petit cage tournante de 35 grammes et 4.200 de kv, un lipo 2S et une k31. Poids total de la bête 345 grammes prêt à naviguer. Pour éviter les casses à répétition que j’ai connu sur la version précédente, la transmission est passé en flexible de 2.2 mm. Un peu lourd certes, mais très costaud ! Ca marche bien comme ça, mais on va passer en 3S dans pas tard, histoire que ça aille bien vite…

Une vidéo des tous premiers essais (merci Maxime !) avec une K31. J’ai mis une X430 pour les runs suivants, ça va déjà nettement plus vite. Sur le dernier pack, j’ai essayé une Octura Spéciale Maxime, avec un pas de fou. C’était très prometteur, mais il y avait trop de clapot pour l’apprécier à sa juste valeur. Affaire à suivre.

Publié 4 juin 2009 par pyoffshore dans Bateaux

Priziac 2009, The place you have to be.   3 comments


 

Groupe

Le week end de la Pentecôte s’est tenue à Priziac (Bretagne) ce qui devient d’année en année la rencontre du offshore rc en France.

Coup de chance, le temps était absolument fabuleux, un soleil digne du grand sud, et un vent bien présent, mais orienté de façon à ne pas gêner la navigation. Quant à l’ambiance de la rencontre, comment dire……relativement indescriptible en fait 😀

Je pose quelques photos ici, mais on peut consulter la quasi intégralité des photos prises lors de ce week end (un peu plus de 900…) dans les albums Picasa de Jérôme, aux adresses suivantes :

http://picasaweb.google.com/Jeromerc44/Priziac2009_1#

http://picasaweb.google.com/Jeromerc44/Priziac2009_2#

 

Vues générales des stands et du plan d’eau :

Stands_1

Stands_2 

La star de la rencontre, le Colibri de VV :

Colibri_1

Colibri_2  Colibri_3

Un grand moment , la Lizard Cup :

Lizard_cup Lizard_cup_2

 

Mon mono1, qui a enchainé les packs sans faiblir :

 

PN_2 PN_3 PN_4

 

Et la première sortie de mon micro H nouvelle version (article à venir) :

Micro_H5 Micro_H9

Micro_H2

Publié 3 juin 2009 par pyoffshore dans Sorties

%d blogueurs aiment cette page :