Equiper son 400, le hardware, part I   3 comments


L’offshore rc est hélas aujourd’hui une discipline confidentielle en France. Cela signifie qu’il va nous falloir pas mal improviser et/ou bricoler pour équiper nos engins. Je me contenterai ici de donner mes quelques petites astuces et trucs habituels, libre à chacun d’adapter ou de modifier en fonction de ses besoins et aptitudes. Je me contenterais ici d’évoquer la catégorie micro (ou 400 pour les initiés). Tout simplement parce que pour les catégories "supérieures", on trouve du matos déjà tout fait, même si, la plupart du temps, il va falloir le commander à l’étranger. De plus, compte tenu des efforts en jeu et des contraintes à subir par le matériel, en 400 on peut se contenter de trucs fait "maison", alors que c’est nettement plus compliqué pour des puissances supérieures.

Transmission :

C’est l’organe primordial, celui qui va transmettre la puissance du moteur. Dans cette catégorie, plus c’est léger, mieux c’est. L’idéal, c’est donc une cap de 1mm, manchonnée aux deux extrémités par du tube de laiton 1 mm intérieur, 2 mm intérieur. On ajoute à cela un adaptateur M4 pour pouvoir visser l’hélice, et un petit roulement et zou c’est parti.

Je vais trop vite ? Je récapitule 😉 On prend une corde à piano de 1 mm. Ca se trouve chez tout détaillant modéliste normalement constitué. Du tube laiton 1 mm intérieur (voire légèrement plus, c’est le standard que l’on peut trouver chez tout castobricotruc), 2 mm extérieur. Ca, ça se trouve hyper facilement. Mesurez la longueur dont vous aurez besoin, et coupez la cap à bonne dimension. Coupez ensuite deux bouts de tube laiton, un de 1cm, et un de trois cms environ. Il faut maintenant manchonner la cap aux deux extrémités avec le tube laiton. Le tube de 1 cm sera la partie qui rentrera dans le manchon (le truc qui permet de relier le moteur à la transmission), la partie de 3 cms sera celle qui recevra l’adaptateur d’helice et le roulement. Pour fixer le tube sur la cap, trois options s’offrent :

  • souder à l’étain : ca marche pas mal, mais la soudure étain tient assez mal sur la cap, ce qui fait que ça ne pardonnera pas l’approximation. Si vous n’êtes pas un habitué de la soudure à l’étain, ca risque de lâcher.
  • braser à l’argent : c’est ce qu’il y a de mieux niveau solidité. En revanche, ça demande d’être équipé (micro chalumeau, brasure, pâte décapante). Ca demande également un sérieux coup de main. Le plus gros souci est qu’en général, on chauffe trop la cap, qui se met à rougir. A partir de là, c’est foutu, votre cap a perdu la plus grande partie de ses caractéristiques mécaniques, faut la foutre à la poubelle et recommencer. En revanche, si c’est réussi, on peut passer des puissances démentes avec une transmission comme celle là.
  • coller à la loctite 638 : c’est devenu ma méthode préférée. C’est facile à faire, hyper rapide, et on arrête de gâcher du matos en chauffant trop ou pas assez, etc. Ca se trouve notamment chez les vendeurs d’équipement auto. Il faut simplement prendre la précaution de rayer la cap avec du papier de verre et de bien dégraisser la cap et le tube laiton à l’acétone avant de faire le collage. Vous enduisez ensuite la cap avec la colle, glissez le tube laiton dessus en le faisant tourner délicatement pour répartir la colle et faire en sorte qu’il n’y ait pas de faux rond. Laissez sécher, trois heures après la solidité est au top.

Quelle que soit la méthode choisie, vous devez maintenant avoir entre les doigts un morceau de transmission. Il manque cependant un élément essentiel, qui est la  pièce qui va permettre de visser l’hélice. Les hélices que l’on DEF7E4E87E60CF83_391_0 utilise dans cette catégorie ont un insert en laiton fileté M4. Il faut donc un filetage de ce diamètre. La meilleure solution, est de se rendre chez son détaillant favori, et de lui demander une prise de pressurisation (oui, oui, pour un moteur thermique !!) M4. La référence de cette pièce chez A2PRO est 3131. Ce distributeur est normalement présent chez votre détaillant préféré. Pour convertir ce truc en adaptateur d’hélice, il suffit de virer le téton permettant de brancher la durite (un petit coup de Dremel et c’est fait) et de repercer à 2 mm(un second petit coup de Dremel et c’est fait aussi.), le perçage d’origine étant de l’ordre d’1,8 mm. Pour paufiner, on peut "tourner" la partie hexagonale pour la rendre ronde, et pile poil au diamètre du tube d’étambot (si ca dépasse, ça freine…). Il suffit de bloquer la partie filetée de la prise dans le mandrin de votre perceuse préférée, de la faire tourner, et de poncer la partie hexagonale à l’aide d’une petite lime ou cale à poncer. Attention, n’allez pas trop vite, et vérifiez de temps en temps le diamètre par rapport à votre tube d’étambot.

Une fois terminé, on ne voit pas la différence avec un truc du commerce, qui serait vendu what mille dollars, si c’était vendu…

DEF7E4E87E60CF83_391_1

Il ne reste plus qu’à solidariser l’adaptateur avec la trans (coté tube laiton de 3 cms), selon une des trois méthodes évoquées au dessus.

Pour raccorder le moteur à la trans, vous n’y couperez pas, il va vous falloir un manchon, d’un diamètre de 2.3 mm côté moteur et 2 mm côté trans. Si vous avez un tourneur dans vos relations, c’est gagné, ce n’est pas très difficile à faire. Si vous voulez vous y risquer vous même, vous pouvez aller voir sur le blog de Poulpe, il y expose sa méthode à lui pour fabriquer ses manchons perso, sans avoir besoin d’un outillage particulier. Moi, je ne suis pas doué, je ne m’y risquerais pas, mais pour quelqu’un ayant quelques dispositions avec ses dix doigts, ça peut le faire. En dehors de ces deux solutions, il n’y a guère que la commande à l’étranger, chez un fournisseur de ce genre de choses (Hydro et Marine, Modellbaupirat ou Hopf).

DEF7E4E87E60CF83_391_2

Il va quand même bien falloir à un moment ou à un autre protéger un minimum notre trans, et trouver le moyen de la faire sortir du bateau, tout en veillant à son étanchéité. Pour cela, on va utiliser un tube d’étambot. Le plus facile et le plus rapide, c’est d’utiliser un tube alu diamètre 5 intérieur et 6 extérieur. 5 intérieur, parce que c’est le diamètre extérieur du roulement que l’on va utiliser. Cette solution n’est pas idéale. D’une part parce que la rigidité du tube alu va faire que l’angle avec lequel sortira la trans du tableau arrière sera plus important qu’avec une autre solution, plus souple, et d’autre part parce que l’étanchéitié du bazar va s’avérer difficile à réaliser.

Pour pallier ça, il vaut bien mieux utiliser un tube teflon (le top) ou plastique quelconque (mais nettement moins bien) de 4 mm extérieur et une cloche. Le tube entrera en force dans la cloche, et en force également dans le tube d’étambot. On pourra éventuellement assurer l’étanchéité entre l’étambot et le tube à l’aide d’un petit bout de gaine thermo. Dans ce cas de figure, l’étambot sera constitué soit :

  • d’un bout de tube alu de 4 intérieur 6 extérieur, que l’on aura repercé sur quelques mm à un diamètre de 5 mm pour acueillir le roulement.
  • d’un bout de tube alu de 5 intérieur 6 extérieur, dans lequel on collera à l’araldite un tube 5 extérieur 4 intérieur, avec un décalage de quelques mm pour accueiller le roulement.

L’énorme avantage de cette solution, c’est qu’à partir du moment où on met un bout de scotch sur la lumière de la cloche (le trou oblong qui permet d’avoir accès au manchon pour serrer les vis), c’est totalement et 100 % étanche.

DEF7E4E87E60CF83_391_4

Ca fait un moment que je vous bassine avec mes roulements, va falloir quand même qu’on en parle. Pourquoi des roulements ? Tout simplement parce qu’il en faut au moins un, en bout de tube d’étambot, pour que notre trans tourne sur un support quelconque, sinon, çe ne marchera pas, mais alors pas du tout. Le roulement inox est bien évidemment la meilleure solution. Sur un 400 la puissance excédentaire n’est pas pléthorique, donc autant ne pas la gâcher ;). Pour trouver des roulements de cette taille (dia 2mm intérieur, 5 extérieur), plusieurs solutions. Des entreprises spécialisées (Sorb par exemple), les fournisseurs modélistes cités ci-dessus, ou d’autres, sur ebay notamment.

Si jamais vous n’aviez pas envie de passer par là, vous pouvez toujours utiliser des solutions de contournement, en utilisant des paliers. Certains utilisent par exemple des paliers en Teflon qu’ils récupèrent en détruisant des prises BNC, d’autres des palliers en bronze qu’ils récupèrent dans des ventilateurs de PC…(Je vous avais bien dit en préambule qu’il allait y avoir de la bidouille à faire, non ? ;)). Bref, toutes les solutions sont bonnes du moment que votre transmission soit libre. Montée sur le bateau, avec l’hélice, si vous donnez une pichenette sur l’hélice, elle doit faire plusieurs tours (sans moteur connecté bien sûr, avec un speed 400, le cocking vous empêchera d’apprécier cette liberté).

On en a presque fini avec cette fichue transmission. Mais que donc faire si vous ne voulez pas vous emmerder avec ces foutus manchons, tube teflon, etc ? Il y a une solution super simple, et qui fonctionne pas mal du tout, j’en veux pour preuve le bateau en photo ci-dessous (le Microbra evo) équipé de cette façon.

DEF7E4E87E60CF83_391_5

Il vous faut un tube alu 5 intérieur, 6 extérieur, une cap de 2mm, une prise de pressu M4, deux roulements intérieur 2 extérieur 5 (ou deux paliers dans la matière qu’il vous plaira) un cardan Graupner 2.3/2. Préparez votre prise de pressu en coupant le téton, en ponçant la partie hexagonale et en reperçant à 2 mm. Fixez là sur la cap de 2 mm en la soudant, en la brasant ou en la collant (cf plus haut). Collez un roulement (ou un palier) à chaque extrémité de votre tube d’étambot (quelques gouttes de cyano ou de loctite 638). Yapluka faire passer la cap dans les roulements et le tour est joué. Les deux roulements (ou paliers) assurent un fonctionnement libre, et une étanchéité correcte. Il faudra cependant être vigilant sur l’alignement du moteur avec la cap. Le cardan permet de rattraper de toutes petites différences de niveau et d’alignement, mais faut pas exagérer tout de même. Attention, si sur ce montage vous envisager de remplacer le cardan par un manchon, il faudra faire sauter le roulement coté moteur. L’alignement correct serait beaucoup trop difficile à obtenir pour un fonctionnement correct. Il ne sera pas idiot de penser à mettre un tube teflon dans le tube d’étambot à ce moment là, même si vous vous en êtes passé jusqu’alors.

Gouvernail :

Là encore, Graupner vient à notre secours. On peut bien sûr bricoler plein de choses au niveau du gouvernail, l’imagination fertile des modélistes étant pratiquement sans limite… A droite par exemple, le gouvernail que j’ai réalisé avec mes petites mimines pour mon Micro H, mon gouvernail fétiche étant bien trop gros pour être positionné sur le tableau arrière de ma bête….

 

DEF7E4E87E60CF83_391_6

Mais franchement, est-ce que c’est vraiment la peine de s’embêter, quand Graupner nous fournit un adorable petit gouvernail, impeccable pour notre usage, à un prix dérisoire ?  Si vous avez la bonne idée de vous déplacer un jour sur une compète, vous verrez que l’immense majorité des micros sont équipés ainsi. En revanche, on vire en général la lame du safran pour la remplacer par une autre, faite maison, en fonction des besoins (plus large, plus longue, moins épaisse, etc…), dans des matières diverses (inox, carbone, plaque epoxy, etc.)

Tant que vous en êtes à passer une commande chez Graupner, profitez en pour vous offrir une paire de soufflets, indispensables pour assurer l’étanchéité du passage de votre tringlerie de commande de direction à travers la coque.

Publicités

Publié 24 juillet 2007 par pyoffshore dans Trucs et astuces

3 réponses à “Equiper son 400, le hardware, part I

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. merci pour ce petit sujet trés instructif
    max75

  2. Bonjour, j aimerais savoir si vous avez un manuelle qui recapitule tout se que vous avez fait ?
    Car je voudrais me lancé dans le modelisme et il me manque plein de basse , comme comment faire fonctioner un bateau avec un moteur a essence , je voudrais savoir tout comme comment faire pour calculer la vitesse que le bateau pourras atteindre .
    Merci
    Cdt

    • Salut,

      un manuel ? Non, je n’ai déjà pas suffisamment de temps pour mettre à jour convenablement ce blog…Quant au thermique, je n’y connais rien, et je ne veux surtout rien y connaître. Désolé.
      😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :